Investissez au Brésil !
Publiez vos documents en français et portugais
Développez vos échanges commerciaux
Recrutez du personnel de langue portugaise

News

Brésil, situation économique ... Plus
Reprise au Brésil ... Plus

L'offre de service de France-Brésil Consulting

FBC traduit tous vos documents d'entreprise depuis ou vers le portugais
Traduction
FBC traduit tous vos documents d'entreprise depuis ou vers le portugais
FBC vous assiste dans le recrutement de collaborateurs de langue portugaise
Aide au recrutement
FBC vous assiste dans le recrutement de collaborateurs de langue portugaise
FBC aide votre entreprise à s'installer et se développer au Brésil
Installation au Brésil
FBC aide votre entreprise à s'installer et se développer au Brésil
FBC vous aide à accroître vos échanges commerciaux avec les pays lusophones
Assistance à l'import / export
FBC vous aide à accroître vos échanges commerciaux avec les pays lusophones
D’origine brésilienne, avec une expérience professionnelle assez diversifiée en France et au Brésil depuis plus de 20 ans, je suis à la tête d’une agence proposant des missions de traduction et formation en Portugais, de recrutement et de conseil en management interculturel et d'aide à implantation et à l'import/export auprès des entreprises françaises.

Le Brésil profite des vents porteurs sur les marchés financiers

Le pays profite du rebond des matières premières.

Bourse orientée à la hausse, dollar en baisse, tout comme le risque pays. Les planètes semblent s'aligner pour garantir une performance brillante au Brésil sur les marchés, financiers, alors même que l'économie est toujours officiellement en récession. « Tout se passe beaucoup plus rapidement que prévu », affirme Lucas Tambellini, stratège de la banque Itaú BBA.

Le dollar s'est ainsi rapproché de la barre des 3 reals cette semaine, à 3,0942 reals vendredi, en repli de plus de 20 % en un an. Pendant ce temps, la Bourse du géant latino-américain s'est valorisée de près de 120 % en douze mois en dollars.

« Ce sont les gringos ! »

Un mouvement largement attribué aux investisseurs étrangers. « Ce sont les gringos ! La majeure partie des acquéreurs sont étrangers, et de loin... Ils pensent que le pire est déjà derrière nous et que les bénéfices vont repartir à la hausse », estime le stratège. S'ajoute à cela un programme de réformes économiques déjà bien amorcé, assorti de la baisse accentuée des taux d'intérêt« Au sein des pays émergents, le seul qui ait une belle histoire de réformes et de croissance à raconter, c'est le Brésil ! Les investisseurs "achètent Brésil" en visant déjà 2018-2019 », lorsque la croissance devrait être plus vigoureuse, assure Lucas Tambellini.

Mais le Brésil est aussi tiré par le haut en raison de facteurs externes. « Il est difficile d'expliquer ce phénomène uniquement par des raisons de politique intérieure », ajoute André Perfeito, chef économiste de la société de courtage Gradual Investimentos, qui souligne l'importance de la très forte valorisation des matières premières (dont plus de 80 % pour le minerai de fer en un an). « Notre Bourse et notre monnaie sont très sensibles à ces variables, ajoute-t-il. De surcroît, le Brésil devient un élément fondamental de la stratégie des investisseurs étrangers dans les marchés émergents. » Avec un brin de spéculation, suggère André Perfeito. « Peut-être parce que les investisseurs étrangers nous assimilent aux pays émergents par excellence. Si vous êtes à Francfort ou à New York et que vous désirez spéculer sur des monnaies émergentes, vous n'allez pas faire ça avec la livre turque, vous allez le faire avec le real ou la Bourse brésilienne. Parce que le volume [de transactions] est bien plus important », dit-il.

 

http://www.lesechos.fr/

Indice boursier Brésil (IBOVESPA)

Population (en millions d'habitants)

Forum Sao Paulo

Organisé par France-Brésil Consulting, le lundi 20 mars 2017 à 14 heures. A la Chambre de Commerce, Palais de la Bourse, 9 la Canebière, Marseille